Environnement
 

Peste porcine africaine - Informations

La Peste Porcine Africaine (PPA) qui sévit depuis 2007 dans différents pays situés à l’est de l’Union européenne (début de l’épidémie en Géorgie) vient d’arriver en Belgique (première constatation enregistrée le 13 septembre 2018).

En réaction, le Gouvernement wallon a pris une série de dispositions concernant un périmètre de 63.000 hectares à confiner.  Périmètre déterminé par la Commission européenne après concertation avec l’AFSCA.

Il est bon de rappeler que les consommateurs de viande porcine ne courent aucun risque sanitaire puisque celle-ci reste parfaitement consommable.  De plus, le virus n’affecte que les sangliers et les porcs. 

Cette maladie virale se transmet, notamment, via le sang, l’urine ou les excréments des animaux par simple contact.  Les animaux contaminés meurent dans les 5 à 7 jours après l’infection mais cette maladie n’est contagieuse ni pour l’homme ni pour les autres animaux.

La zone de quarantaine de 63.000 hectares a pour but d’empêcher la dispersion des sangliers et donc la propagation du virus.

L’isolement de la zone permet la recherche active des carcasses de sangliers afin :

  • de retirer ces foyers d’infection dans lequel le virus reste actif 120 jours après la mort de la bête ;
  • de définir un nouveau périmètre plus précis sur base des carcasses détectées positives au PPA.

A ce jour, 58 sangliers ont été prélevés dont 36 dans le périmètre délimité.  A ce stade, 20 individus se sont relevés positifs au virus de la PPA.

En cas de découverte d’une carcasse de sanglier, il faut appeler immédiatement le call center du Service public de Wallonie (1718) tout en énonçant la localisation et en évitant impérativement tout contact.

Actions sur le document